Les origines

Histoire de la sophrologie

« La victoire ne va pas à celui qui part le premier, mais à celui qui conclut »

Alfonso Caycedo

La sophrologie fut créée par le neuropsychiatre Alfonso Caycédo dans les années 60. À partir de l’hypnose, il a mis au point cette méthode de mieux-être en faisant la synthèse de

  • techniques occidentales comme la relaxation, la phénoménologie…

  • techniques orientales comme le yoga, la méditation zazen…

Le mot « sophrologie » trouve son origine dans le grec ancien et signifie « Étude de l’harmonisation de la conscience ».

À terme, la sophrologie caycédienne sera envisagée essentiellement à visée philosophique et existentielle.

D’autres courants ont émergé à partir des années 70 :

  • la sophrologie analytique qui marie la psychanalyse et la sophrologie

  • la sophrologie bio-énergétique qui vise à travailler l’attitude du corps pour se sentir bien

Ces courants, succédant à la sophrologie caycédienne, ont développé un outil sophrologique à visée essentiellement thérapeutique.

Qu'est-ce que la sophrologie ?

La sophrologie est un ensemble de principes et d’outils qui permettent la prise de conscience de soi, de ses ressources et de ses potentiels. C’est une discipline psycho-corporelle intervenant de façon systémique sur trois plans :

  • la psyché

  • les émotions

  • le corps

 

Cette pratique, adaptée à notre mode de vie occidental, est basée sur des outils simples et efficaces tels que:

  • la respiration associée, ou non, à des exercices corporels simples

  • la relaxation physique et mentale

  • la visualisation positive

 

C’est une pratique de relation d’aide et de développement personnel qui rétablit une relation harmonieuse entre corps et esprit, renforce et développe les capacités positives de façon objective et permet de prendre conscience du potentiel présent en vous pour optimiser vos ressources.

Elle utilise l’état modifié de conscience, appelé niveau sophroliminal, pour opérer des changements. Ainsi, entre veille et sommeil (le niveau alpha), vous expérimentez un état naturel que vous pouvez vivre au quotidien, comme lorsque vous êtes sur le point de vous endormir ou quand vous rêvez éveillé. L’inconscient devient alors très réceptif et très malléable, et vous restez conscient. Le corps est plus présent, et vous restez complètement autonome et libre de vos gestes. Le conscient et l’inconscient travaillent de concert pour :

  • lâcher prise

  • renforcer le lien entre les deux hémisphères cérébraux

  • permettre l’accès et la libération des éléments enfouis dans l’inconscient et l’imagination

  • déconditionner certains schémas limitants et récurrents

  • se programmer à être réceptif à des situations ou opportunités correspondant mieux à vos choix de vie

 

Les exercices expérimentés en séances sont simples et faciles à exécuter. Leur répétition grâce à l’entraînement est indispensable afin d’intégrer au cerveau les techniques comme des réflexes qui seront mis en œuvre inconsciemment en cas de besoin.